Lucien Gruss : Le temps de dresser

Tout en rondeur, au parler franc, rudoyant parfois les gens comme il fait bouger ses chevaux, avec affection, attirant d’emblée la sympathie, dénué de tout calcul, se moquant de l’image qu’il peut donner, drôle, débordant d’une énergie communicative, l’écuyer Lucien Gruss est un personnage. Méconnu des médias et du grand public, au contraire de son cousin Alexis, il a préféré l’ombre aux concessions de la célébrité. Venu du cirque, formé par son père, le grand Alexis, il a marié l’art de la piste avec celui de la haute école des manèges classiques. Passeur passionné, il ne se contente pas d’exalter les préceptes de l’école française de légèreté, il les applique. Ses chevaux montés ou en liberté, se lèvent ou pirouettent au moindre geste avec une vivacité et une grâce de danseurs étoiles.

[Not a valid template]

Filmé en spectacle sous le chapiteau de son neveu à Bordeaux et sur la piste du Jumping International de Genève, Laurent Desprez nous présente aussi Lucien Gruss pendant l’entraînement quotidien des 20 chevaux de sa cavalerie au Haras National d’Uzès dans le Gard et initiant 3 jeunes cavaliers aux secrets de la haute école…


Laissez un commentaire