La jeune fille et son aigle

 

 

Réalisé par Otto Bell avec Daisy Ridley

En Mongolie, le métier de dresseur d’aigles se transmet de père en fils. Aisholpan est une fille mais pas question que cela l’empêche de reprendre le flambeau. Depuis son enfance, elle assiste son père qui entraîne les aigles. Toujours avec l’aide de son père, elle décide d’adopter un aigle pour en faire un chasseur de renards. Son audace sera-t-elle acceptée par les anciens du village ? Ce qu’elle veut, c’est être respectée et briser les traditions qui érigent des barrières aux jeunes filles…

 

 

« Certaines ados ont un chihuahua, ou un cochon d’Inde. Aisholpan, 13 ans, gamine aux joues rondes et roses et au caractère bien trempé, élève un aigle. Elle est hors norme, même pour sa Mongolie natale, où le dressage de ces nobles volatiles est un sport national, réservé aux hommes depuis la nuit des temps. Déterminée, soutenue par son père, elle sera la première fille à faire voler son oiseau au-dessus des préjugés… Dans des paysages somptueux et sauvages, ce documentaire très scénarisé évoque la transmission et l’initiation. C’est aussi un conte qui, dans son emballage exotique, délivre un joli message féministe. » — Cécile Mury – Télérama

 

Laissez un commentaire