Marie Arnaudet

Laissons Marie Arnaudet se présenter :

« Je suis née aux Saintes Maries de la Mer, en Camargue. Les chevaux faisaient déjà partie de ma vie bien avant que j’ai l’idée de les filmer.

Mes premières réalisations traitaient d’ailleurs plutôt d’autres animaux : des vaches, des chèvres ou des moutons… J’ai en effet débuté ma carrière de vidéaste dans le monde agricole.

Après un passage à l’INA, je commence à collaborer avec ce qui était alors FR 3. C’était pour un documentaire sur les courses à l’hippodrome de Pau.

Je continue en réalisant des dizaines de petits reportages sur la Camargue, les taureaux, les chevaux pour FR 3 Méditerranée…Et j’essaie de persuader la chaîne, dans ma région, de produire un magazine du cheval.

Quelqu’un va me devancer sur ce projet : Laurent Desprez, qui lance l’idée à Fr 3 Rennes. Et c’est un succès. Je le contacte, nous faisons connaissance. Il accepte quelques uns de mes sujets, puis m’en commande d’autres… et ce sera une des plus belles périodes de ma vie professionnelle : des rencontres avec des cavaliers de toutes les disciplines, de toutes les passions équestres, du spectacle à l’endurance, en passant par l’équitation américaine ou l’élevage des Shagya…

France 3, ensuite, préférera abandonner aux chaînes spécialisées, le public cavalier. Et il me faudra traiter de tout autre chose : de culture, de décoration ou de jardins. Dans ma filmographie, il n’est plus question de chevaux entre 2000 et 2013…

Et puis retour aux sources, en Camargue : me voilà depuis l’automne 2012 rédactrice au bureau d’Arles, pour le journal régional. Une frustration : mes sujets doivent se limiter à 2 minutes. Mais de temps en temps, un petit bonheur : la possibilité de traiter mon thème préféré : les chevaux.

Bientôt, je reprendrais ma liberté. Et enfin sans contrainte, je reparlerai à ma guise de mes amis les chevaux, avec le langage que je préfère : des images et des sons.« 

 

Laissez un commentaire